Article rédigé le 30 janvier 2018
par Mohammad Vâlsan, référent numérique, dans Outils numériques
 
Les professeurs des écoles connaissent tous Lutin Bazar ou Charivari. Lorin Walter devient lui aussi un bloggeur incontournable par la qualité des outils en ligne qu’il édite… La preuve avec sa nouvelle création, Numéricards !
 
Le projet Numéricards a eu le vent en poupe cet été. Sur Ulule, la collecte de fonds a permis de récolter plus de 4 fois l’objectif initial, soit près de 18 000 euros ! C’est dire l’engouement des enseignants et des parents pour cet outil plein de promesses pour travailler avec plaisir la numération.
Le jeu repose sur les différentes représentations des nombres, dans le but de jouer à les classer, les ordonner, les comparer et les encadrer… bref, toutes les compétences au programme de numération à l’école et au collège !
 


Règles du jeu
A son tour de jeu, chaque joueur essaie de placer l'une de ses cartes en respectant l'ordre croissant des cartes présentes sur la table. La frise numérique ainsi créée s'agrandit à chaque tour de jeu, la difficulté également. Le premier à se débarrasser de toutes ses cartes remporte la partie. Si un joueur se trompe, il pioche une carte supplémentaire.
 
Variantes
Ces variantes utilisent les mêmes cartes de jeu, et se jouent à 2 joueurs afin de permettre une mise en place facile en classe sur les temps libres des élèves.
  • Comparaison - Le tas de cartes est posé face visible sur la table, on découvre une nouvelle carte en posant la première à côté de la pile. Les joueurs doivent taper en premier sur la carte la plus grande. Puis on découvre une deuxième carte...
  • Le plus près - 2 tas de cartes à peu près équivalents sont disposés sur la table. La carte d'un des deux tas est posée devant les joueurs, ils doivent taper en premier sur le tas dont le nombre est le plus proche de la carte découverte. Puis on découvre une deuxième carte...
  • Le bon nombre : Une carte est tirée au hasard, les joueurs doivent énoncer à voix haute le nombre exact représenté sur la carte.
  • Bataille - Le principe de la bataille est appliqué ici en utilisant les cartes de jeu. Il est possible de jouer avec le dos des cartes pour simplifier le jeu.
 
Rituels en classe entière
Afin d'utiliser ce jeu différemment, il est possible de l'utiliser en classe entière afin de mettre en place des rituels collectifs de numération.
  • Avec un vidéoprojecteur - En projetant le jeu Numericards en ligne, il sera très rapide de mettre en place un rituel. Pour cela, il suffira de choisir le type de cartes que l'on souhaite utiliser, et proposer aux élèves de répondre individuellement sur l'ardoise. Ce principe fonctionne sur le jeu en ligne "Qui est le plus grand ?" et "Qui suis-je ?"
  • Sans vidéoprojecteur - Un nombre est écrit au tableau, et chaque élève possède 2 cartes du jeu, face visible. Sous forme de furet, l'élève doit placer sa carte sur la frise numérique qui se construit au tableau en énonçant le nombre précis présent sur sa carte. Le nombre est alors reporté au tableau.

 

Contenu des boîtes de jeu

Le jeu se décline en différentes versions afin que chaque enfant progresse à son rythme et selon son niveau (jusqu'à 10, jusqu'à 100, jusqu'à 1000, les grands nombres, les nombres décimaux, les fractions, les mesures de longueurs...).

Chaque boîte est composée de 55 cartes pour jouer de 2 à 5 joueurs. Le temps de jeu pour terminer une partie est de 10 minutes environ

Un jeu numérique complémentaire

Gratuitement, directement sur le site monecole.fr, un jeu est mis à disposition pour poursuivre le travail individuellement ou collectivement, quelque soit le niveau de nos élèves. Le jeu est entièrement personnalisable, permettant de sélectionner les nombres et la typologie des représentations.


Je l'ai testé dans ma classe de CE2/CM1/CM2

Version numérique
 
Mes 10 CE2 ont travaillé ensemble sur la version numérique de Numericards, lancée sur tablette et projetée par le vidéo-projecteur.
Après leur avoir présenté le jeu quelques minutes, c'est en autonomie qu'ils ont poursuivi leur travail collectif. A tour de rôle, les élèves alternaient le rôle d'animateur qui interrogeait les camarades et faisait glisser les cartes sur la tablette.
 
Lorsqu'on compare deux nombres, on ne lit pas les nombres car on compare le nombre de chiffres, puis en cas d'égalité, on compare rang par rang les chiffres. Le travail en groupe permet de lire oralement les nombres pour annoncer sa réponse et s'avère donc indispensable.
 
3 modes de jeu sont proposés :
  1. Le mode "Qui est le plus grand" permet d'entraîner à la comparaison des nombres.
  2. Le mode "Qui suis-je" permet d'associer l'écriture chiffrée aux autres représentations des nombres.
  3. Le mode 'Quelle est ma place" permet d'intercaler les nombres, et se rapproche de la version papier de Numericards.
 
Une solution idéale pour la différenciation :
A l'heure où j'écris, seulement 3 boites de jeu sont disponibles au format numérique sur les 6 existantes au format papier. Ce choix permet déjà une différenciation très interessante, pour les élèves en difficulté comme pour les élèves capables d'aller plus loin dans l'étude des nombres.
 
Version papier
 
Parmi mes élèves, certains ont encore des difficultés à lire les nombres en 69 et 99. C'est pour eux que j'ai commandé la boite de jeu des nombres jusqu'à 100.
 
Le systéme numéral français
En effet, si les Belges diront septante-cinq, nous autres enseignants français devront apprenre à nos élèves à lire 75 "soixante-quinze" et donc que 75 = 60 + 15. Même chose pour octante-et-un, que nous liront quatre-vingt-un comme le résultat de (4 x 20) + 1. Les Belges ont de la chance...
 
Expérience en classe

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© 2017 Enseignement Catholique de Bourgogne -  DDEC 58 - 71  - Place Cardinal Perraud, - 71400 Autun DDEC 21 - 89 21000 Dijon